4
minutes de lecture

L’accès à l’information, un enjeu numérique et cartographique

La crise sanitaire (COVID-19) aura-t-elle un impact sur la manière dont les voyageurs souhaitent accéder à l’information ?

Comment faire ?

Est-ce que la crise sanitaire (COVID-19) aura un impact sur la manière dont les voyageurs souhaitent accéder à l’information ? Les informations temporaires, liées à cette situation, ont par exemple exclusivement été diffusées par des plateformes numériques et le support papier a été le grand absent (perdant ?) de cette période. Est-ce qu’il faut pour autant le déclarer mort ? Pas sûr. Pour autant, cette crise devrait accélérer l’usage du numérique, une tendance qui était déjà bien présente avant 2020.

Google Maps, une solution qui ouvre une nouvelle ère

J’ai lu un jour que 80 % des voyageurs utilisent Google Maps au moins une fois, avant ou pendant leur séjour. Je ne retrouve malheureusement pas la source, mais un tel chiffre me semble finalement tout à fait réaliste, quand on sait qu’ils ont axé une partie significative de leur modèle économique sur le tourisme et qu’ils revendiquent plus d’un milliard d’utilisateurs par mois.

Cette solution, qui représente 70 % des parts de marché dans le domaine des applications de cartographie numérique, est en train de devenir une super-app avec laquelle on peut pratiquement tout faire, à commencer par trouver facilement de l’information locale fiable. Une tendance qui explose depuis 3 ans, indépendamment de la crise sanitaire (COVID-19).

« Lorsqu’en 2017, Google a commencé à partager avec ses partenaires les chiffres des recherches sur Google Maps, 10 à 20 %des recherches liées à des acteurs locaux comme des hôtels, des restaurants ou des enseignes, se passaient sur Google Maps. » explique Georges-Alexandre Hanin (directeur d’une agence de marketing digital local). « Le reste des recherches était encore réalisé sur le moteur classique. Désormais, on parle de 60 à 70 % (et même 80 % dans certains cas) de recherches sur Google Maps. »

Chez Vizity, nous voyons trois raisons qui expliquent ce succès planétaire de l’outil cartographique de Google - leur magic sauce :

  • 1 - Des fonctionnalités permettant de couvrir un grand nombre de besoins : un moteur de recherche puissant, un calculateur d’itinéraires, des recommandations de points d’intérêts contextualisés, etc.
  • 2 - Des données à jour : Grâce à son service Google my Business, qui encourage les acteurs locaux à actualiser les informations de leur fiche établissement, ainsi qu’à ses outils d’intelligence artificielle, Google a gagné notre confiance. À tel point qu’il existe des commerces qui ont dû modifier leurs horaires de travail car ils ne savaient pas comment modifier celles qui avaient été renseignées sur leur fiche
  • 3 - La cartographie au cœur de l’outil : Google Maps est avant tout un outil cartographique et c’est bien ça qui fait toute la différence. Sinon comment expliquer que ses, utilisateurs le privilégient massivement au moteur de recherche classique (google.com) pour des recherches locales.

Se ré-inventer afin d’offrir des services à la hauteur des attentes des visiteurs

L’accès permanent à l’information est devenu un besoin fondamental pour les visiteurs. Google a ouvert la voie à ces nouveaux usages, il faut maintenant que les acteurs du secteur touristique s’en inspirent, sans avoir peur de se réinventer, afin de conserver leur place de tiers de confiance auprès des voyageurs.

Fermons les yeux et imaginons ensemble un outil permettant :

  • De choisir un hébergement en fonction de certains critères comme des dates de séjour, une fourchette tarifaire ou encore de sa proximité avec des points d’intérêts lieux incontournables, transports, lieux nocturnes, etc.) ;
  • D’identifier le moyen de transport le plus adapté pour s’y rendre et de gérer les différentes réservations nécessaires ;
  • De sélectionner les lieux que l’on souhaite visiter ou se laisser guider par une sélection proposée par des personnes compétentes (professionnels, blogueurs, habitants, proches, etc.) ;
  • D’avoir connaissance des différents événements qui se tiendront pendant un séjour et de leur emplacement - je me suis toujours demandé si les touristes étrangers arrivant en France un 22 juin étaient au courant qu’ils venaient de rater la Fête de la musique à un jour près ;
  • De choisir le meilleur moyen de transport entre nos différentes visites ;
  • De recevoir des alertes (météo, sécurité, événements, etc.)
  • Bref… avoir accès facilement à l’information dont on a besoin lors d’un voyage finalement, sans utiliser trois applications et quatre sites internet différents.
  • Toutes les briques technologiques nécessaires à la mise en place de ce type, de solution sont aujourd’hui disponibles. APIDAE, DataTourisme ou encore Dahub facilitent la gestion et la diffusion d’informations sur des points d’intérêts. OpenAgenda permet de créer des agendas événementiels et d’en gérer la diffusion. Affluences fournit des données sur l’affluence d’un lieu et nous, Vizity, permettons de créer facilement des cartes interactives à partir de toutes ces données et de fonctionnalités prédéveloppées.
  • Si les principales innovations grand public en matière de cartographie sont d’abord venues des besoins liés à la mobilité (Waze, Google Maps, Citymapper, etc), les nouveaux besoins concernent aujourd’hui la recherche d’informations. En permettant aux professionnels du tourisme d’offrir des services à la hauteur des attentes des visiteurs, nous avons la conviction d’apporter une réponse aux enjeux du monde qui est en train de se dessiner.

« Les fonctionnalités cartographiques se sont considérablement développées ces dernières années, grâce aux briques techniques proposées par des acteurs comme Mapbox, Maptiler ou encore Jawg. Mais ces outils restent exclusivement à destination des développeurs. Notre mission au quotidien est de proposer une solution qui rende ces outils accessibles à tous, en no-code. » Ambroise, directeur technique

Autres articles en lien

Il n'y a pas encore d'autres articles dans cette catégorie.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien rater !

Merci pour votre inscription !
Hmm... on dirait qu'il y a eu une erreur !